Jusqu'à la fin de l'année 1942, l'armée japonaise multiplient les offensives, mais à partir de la bataille de Guadalcanal, l'initiative change de camp.


 C'est surtout en mer que se déroulent les grandes batailles. Les combats à terre sont coûteux en vie humaine.


 Les Américains optent pour des bombardements intensifs puis pour la bombe atomique. Le Japon capitule alors sans conditions.

  

Victoire américaine dans le Pacifique